Reporters sans frontières : les journalistes palestiniens sous pression

Mai 05

La pratique du journalisme en Palestine est un exercice périlleux, d’autant que les tensions politiques y demeurent très vives. À Gaza, deux journalistes palestiniens ont été tués et des dizaines d’autres blessés par l’armée israélienne en couvrant l’hebdomadaire “marche du retour” depuis mai 2018. En Cisjordanie, le recours par l’armée israélienne aux balles réelles pour disperser les manifestants expose les reporters à de sérieuses blessures : au moins trois journalistes palestiniens ont ainsi perdu définitivement l’usage de leur œil. Les arrestations de journalistes palestiniens par les forces israéliennes se sont aussi poursuivies avec des interrogatoires et des détentions administratives, souvent sans motif clair.

https://rsf.org/fr/palestine?nl=ok

World Association of News Publishers

L’association mondiale des journaux et des éditeurs de médias d’information (WAN-IFRA) s’attache à défendre et à promouvoir la liberté et l’indépendance de la presse à travers le monde et tout au long de l’année, mais plus particulièrement le 3 mai qui est la journée mondiale de la liberté de la presse.

Alison Meston

Director, Global Campaigns
WAN-IFRA | Paris, France

[email protected]

++33-147 42 85 06

https://www.wan-ifra.org/fr/articles/2011/04/03/a-propos-de-la-journee-mondiale-de-la-liberte-de-la-presse-3-mai-2011

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code